fbpx
Actualités

La guerre en Ukraine : quelles rénovations pour lutter contre l’inflation ?

Temps de lecture 7 min

11/05/2022

Officiellement déclenchée par Vladimir Poutine le 24 février 2022, la guerre d’Ukraine vient compliquer une situation énergétique déjà assez précaire. L’union européenne est pratiquement à la merci de la Russie, sa principale source de ravitaillement de gaz et de pétrole. Une dépendance qui coûte chère, comment en sortir ?


Gaz naturel : l’écu de Poutine face à l’Europe.

Le gaz Russe est à 45 % importé par l’Union européenne. « Se priver du gaz russe éteindrait la lumière en Europe » propos de la ministre des Affaires étrangères Allemande Annalena Baerbock. Ceci se justifie par le pourcentage de gaz importé et rend la Russie principal fournisseur d’électricité en Europe. La guerre d’Ukraine vient avec une inflation plus stridente des prix de l’énergie. L’union Européenne au pied du mur, prend des sanctions contre la Russie mais se refuse de fermer les banques de Sberbank et Gazprom Bank. A travers elles, l’Europe continue le marché de l’énergie avec la Russie. Un chiffre d’affaires de 800 millions par jour.

Au vu de cette dépendance, la Russie en profite et pose des conditions qui n’arrangent pas la majorité. Une condition est la mise en marche du Gazoduc Nord Stream 2. En effet, ce canal de 1230 km de longueur entre la Russie et l’Allemagne servira à renforcer voire doubler les exportations de gaz de la Russie. Un procédé qui rendra l’Europe encore plus dépendante. Une perspective qui effraie l’Union Européenne et les États Unis qui sont le plus grand fournisseur de gaz dans le monde et souhaite le demeurer. Un congrès américain a eu la permission de sanctionner les pays encourageant le projet.

La France quant à elle, prend entre 17 et 20 % de gaz naturel en Russie. La livraison se fait de deux manières : par le réseau gazoducs, un ensemble de canalisations où circule le gaz sous pression en provenance de Russie et par bateau pour les autres fournisseurs.

 


Les énergies renouvelables, un secours pour l’Europe.

Une solution évidente est d’effectuer une transition énergétique. Le prix du gaz et du pétrole grandissant, l’inflation des tarifs d’électricité creusent les poches des foyers. Les chauffages au gaz ou au fioul rendent les factures d’électricité plus qu’élevées. Il est donc important de rapidement effectuer des travaux de rénovation pour se mettre à un chauffage plus économique. La loi de résilience vous assure un remboursement de presque 90% sur vos dépenses grâce aux aides de l’État. Plusieurs solutions s’offrent à vous pour abaisser votre facture d’énergie :

  • La mise en place de l’isolation des combles pour réduire au maximum les pertes d’énergie.
  • L’installation de pompe à chaleur air eau
  • L’installation des VMC double flux
  • L’installation des chauffages électriques tels que des radiateurs qui offrent des réductions de prêt de 45% sur la facture d’électricité comparé à un convecteur électrique.

 

En guise d’aide, l’État offre des aides financières cumulables. Soit :

  • Des aides inflations de 100 euros
  • Des primes d’indemnités inflations de 100 euros
  • Des primes énergies de 100 euros
  • Des suppléments de 1000 euros sur les primes rénovations.

 

L’utilisation des énergies solaires et éoliennes réduisent la consommation de gaz de 6 milliards de m3 par an et offrent un supplément de 35 TW. L’adoption de chauffages solaires devient donc la meilleure option. Leur fonctionnement est assez simple mais leurs installations devront être fait par un professionnel qualifié RGE. Il s’agit notamment :

  • Du chauffe-eau à thermosiphon : il nécessite entre 5000 et 7000 euros pour son installation mais les estimations font de lui le meilleur en termes de qualité et de prix. Son installation est assez compliquée. La difficulté réside dans le positionnement du ballon. Il doit être plus élevé que le panneau solaire.
  • Du chauffe-eau à pompe électrique : il est le plus rependu en France car le ballon d’eau chaude se place où l’on souhaite. Il n’en demeure pas moins le plus chère car il faut une pompe électrique. Les coûts d’installation se situent entre 5000 et 10000 euros
  • Du panneau photovoltaïque : Il transforme la lumière du soleil en électricité ce qui baisse la facture d’énergie d’au moins 50%.

 


Des mesures supplémentaires

La transition énergique est une solution à long terme face au chantage russe, ainsi donc l’Union Européenne se voit obliger d’adopter des mesures immédiates à l’instar de :

  • L’annulation de contrats de gaz à venir avec la Russie.
  • Le stockage de gaz.
  • La maximisation de la production d’énergie grâce à l’énergie nucléaire et la biomasse. Celle-ci permettra de réduire la consommation moyenne d’électricité.
  • La réduction temporaire de la température des thermostats de 1°C.
  • La décarbonisation des sources d’électricité.
  • L’adoption de mesures fiscales afin de faciliter le règlement des factures d’électricité.
  • La maximisation du ravitaillement par d’autres pays comme la Norvège, le Qatar, l’Algérie, les États-Unis.

L’Union Européenne décide donc d’effectuer des achats de gaz groupés, de gaz naturel liquéfié aux États Unis et d’hydrogène. Les pays concernés profiteront donc du poids économique de l’union Européenne et auront un prix beaucoup plus raisonnable à l’achat. Selon Emmanuel Macron, « L’achat groupé, la capacité à définir ensemble des contrats longs, est le meilleur instrument pour faire baisser les prix. La Commission peut agréger jusqu’à 75% des achats de gaz, soit en renégociant les contrats existants ou en en concluant de nouveaux ». La participation au projet de groupe sera facultative. La commission d’achat de l’union européenne a déjà négocié une livraison de 15 milliards de m3 supplémentaire de Gaz Naturel Liquéfié avec les États-Unis. Des usines de regazéification aideront les pays qui n’ont pas les infrastructures nécessaires pour l’acheminement du GNL. A cet effet la France prévoit construire un nouveau terminal d’importation de gaz liquéfié.

Les échappatoires à la crise de l’Ukraine dépendent pour la plupart d’ententes politiques.  Elles peuvent donc se détériorer. Que faire si cela se produit ? on peut donc conclure que la transition écologique reste la meilleure option. Il est donc sage de se mettre au vert tout de suite.

Nos conseils et actualités sur la rénovation énergétique

La guerre en Ukraine : quelles rénovations pour lutter contre l’inflation ?

Officiellement déclenchée par Vladimir Poutine le 24 février 2022, la guerre d’Ukraine vient compliquer une situation énergétique déjà assez précaire. L’union européenne est pratiquement à la merci de la Russie, sa principale source de ravitaillement de gaz et de pétrole. Une dépendance qui coûte chère, comment en sortir

Temps de lecture 7 min

Travaux d’isolation – réduire sa dépense énergétique

Dans la marche vers la rénovation énergétique, l’isolation occupe une place capitale. Les logements construits avant la réglementation de 1974 étaient pour la plupart mal isolés au niveau des murs extérieurs, planchers bas, combles et rampants. Ne répondants pas aux normes énergétiques actuelles, entreprendre des travaux pour s’arrimer devient ainsi une priorité pour ces logements particulièrement énergivores.

Temps de lecture 8 min